dimanche 8 décembre 2019

L'insatiable n°1 en approche !

Et si Jacques Spohr était le père Noël ? Franchement j'y crois à l'annonce surprise de la parution du premier numéro de L'insatiable et à la lecture du sommaire :

"Au sommaire de L’Insatiable n°1, outre le dossier établi par Lucas Balbo, déjà annoncé, consacré au Comptoir Français du Film Production (CFFP) et à son producteur Robert De Nesle (complété par une filmographie complète ET un texte de Pamela Stanford), on voyagera dans la Grèce des temps modernes pour mettre au jour quelques ruines cinématographiques.
Parmi les gros morceaux.
D’abord un hommage à feu Giannis Tziotis, scénariste et père malgré lui de l’érotisme dans le cinéma grec sous la dictature. L’occasion d’évoquer mes deux rencontres avec lui et la genèse de mon intérêt pour ce cinéma. Ensuite les recherches efstratiadologiques (fondée à l’occasion de mon texte pour Médusa fanzine n°29) font le point et recomposent le film « Strange Girl in Love » d’Omiros Efstratiadis en comparant trois montages, dont la version rarissime sortie en salle en France. Ce dossier est précédé d’un KAVLORAMA sur le même film, c’est-à-dire un hommage aux roman-photos et autres rubriques d’antan du type « le film raconté en image ». Nous utilisons pour ce faire une série de 45 photos de presse originales.
Dans un registre plus modeste, on trouvera un papier sur les « Tsontadika », c’est-à dire les cinéma de quartier de Grèce, un article sur la carrière de la belle Elena Nathanail (en couverture de ce numéro). Je révèle également pour la première fois en France ce qu’on sait du film que personne ne verra jamais, To Peiramatozoo (1975), qui valut une peine de 16 mois d’emprisonnement (non purgée) à son réalisateur et j’évoque l’année 1966 qui mit les sens à rude épreuve avec une brochette de films particulièrement osés, dont O viasmos mias parthenas, ce « paroxysme érotique sale et bestial que même Bergman n’avait osé faire ». Alexandre H. Mathis quant à lui se souvient 50 ans après du « hold-up du sexe » (1969) que nous lui avons donné à revoir.
Quelques petites rubriques amusantes – les contrefaçons à l’export, « l’affiche qui tue », « Stars exclusif ! » (Barbara Bouchet en Grèce) – ou moins amusantes – l’obituaire - et deux chroniques de films édités pour la première fois en vidéo, l’un avec une Grecque en Allemagne, « Wälsungenblut » (1964) et l’autre avec une Américaine en Grèce, « Dangerous Cargo » (1977)… Pour terminer, je livre quelques références – livres, documentaires, liens – relativement accessibles pour approfondir ce vaste sujet si peu abordé.
Ouf !
Mais non ! J’oubliais qu’on a aussi retrouvé ce que Claude Chabrol racontait de son expérience en Grèce.
L’Insatiable fait 100 pages, bien tassées et richement illustrées. Un diamant artisanal et brut qui égayera vos soirées d’hiver ou fera un magnifique cadeau, original, instructif et bien sûr hautement excitant pour tous les cinéphiles curieux et pas snobs.
Quand on aime le vice en 2019 , on bouquine L’insatiable."





Pour le pré- commander : ,
La formule consiste en un tarif réduit de 10€ auquel s’ajoute le Pdf de la version originale en français de l' article épuisé « The Italian Connection : Two Greek films from the time of the Colonels » qui avait été rédigé pour le livret du BR (à tirage limité) de The Wild Pussycat, sorti par Mondo Macabro en 2018.
Ceux qui souhaitaraient toutefois contribuer à hauteur de 12€ recevront, en plus du Pdf, un exemplaire du n°5 du fanzine Nostalgia publié par Lucas Balbo dans les 80’s.
Tous les numéros pré-commandés ces jours-ci seront numérotés et signés. Ils pourront être considérés comme le tirage de tête.
Ce tarif préférentiel vous est proposé pour compenser un tant soit peu les frais d’envoi (3,52€ tout de même). Mais il y a la possibilité d’une remise en main propre à Paris puisque deux vernissages / dédicaces sont d’ores-et déjà dans les tuyaux à Metaluna Store et à Hors-Circuit (!!!) et nous vous communiquerons les dates lorsque nous en saurons plus. A vous de voir si vous pouvez vous épargner ces frais de poste.
Il ne reste plus qu’à faire vos additions, le paiement se fait par PayPal à l’adresse suivante : jacques.spohr@yahoo.fr
Pensez à cliquer sur « envoyer de l’argent à un ami » pour éviter des frais complémentaires.
 
Il y aura un vernissage du fanzine à la boutique Métaluna le samedi 21 décembre prochain, venez nombreux !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire