samedi 28 mars 2020

Gregory WILD interviewé dans le Médusa Fanzine n°12 (octobre 1998)

A Lille, il y eut un "éphémère" festival consacré au cinéma trash qui ne dura que deux saisons. Il s'était déroulé à l'Aéronef, salle alors nouvellement installée à Euralille. Je fis une large part de ce festival dans le Médusa Fanzine n°11 et comme il me restait de la matière je publiais l'entretien de Gregory Wild dans le Médusa n°12 (octobre 1998). Vous le trouverez ci-dessous reproduit.


Je l'ignorais alors mais Highway of heartache, hommage cartoonesque à John Waters, Divine, les drag queens, réaction épidermique à l'homophobie des rednecks white trash, fut le seul film du réalisateur canadien qui disparut de la circulation. Qu'est-il devenu ? je l'ignore mais j'ai conservé la VHS du film qu'il me confia, ainsi que le CD de la Bande Originale. 

Un extrait du film sur vimeo


Aucun commentaire:

Publier un commentaire