mercredi 30 mai 2018

MEDUSA FANZINE n°16 (réédition)

Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ignorent complètement:  L'an 2000, celui qui nous faisait fantasmer tout gamin. C'était sûr, nous volerions dans de majestueux vaisseaux spatiaux fluorescents, tout le monde serait habillé comme dans l'âge de cristal même notre grand-tante qui vit à la cambrousse entourée de vaches et de mouches et les extra-terrestres nous auraient envahi en débarquant en catimini un soir d'orage. Au lieu de ça, l'an 2000 ressemblait furieusement aux années 90, les mêmes ronds points ordinaires, les mêmes centres commerciaux informels, la même monotonie, la même soupe à la radio, très très loin de nos rêves de minots. 2000, c'était le début de la fin, les premiers clous dans le cercueil de nos illusions perdues et de nos espoirs éphémères.  Il restait,  toutefois, encore quelques vidéoclubs, les chantres de la technologie ne nous faisaient pas encore chier avec leur 4K  et les éditeurs ne jouaient pas à celui qui à la plus grande en compilant des bonus que personne ne regarde. A cette époque, nous payions nos VHS en francs à des prix pas trop prohibitifs et Médusa vivait une deuxième époque joyeuse, démarrée aux alentours des numéros 10 / 11. En gros, un plongeon éditorial dans les tréfonds du Bis et un décrochage complet de l'actualité. C'est à ce moment-là que j'ai également comblé mes lacunes en giallo, matant quasiment tout ce qui était sorti, d'où une forte coloration jaune de cet opus.
Un numéro 16 qui rejoint la cohorte des rééditions à tirage confidentiel (une cinquantaine d’exemplaires pour celui-là). Au sommaire, deux films évoqués plus largement : L'au-delà (ça tombe bien il ressort en Blu-Ray chez Artus) et Week-end sauvage (ça tombe bien j'aime toujours le survival), les rubriques Bismania (avec plein de gialli), Polars italiens, Nostalgia (avec Abbott mais aussi Costello), Alméria (des westerns), le courrier des lecteurs, la zinotek et quelques autres panouilles. Les chros étaient signées par mij mais aussi par quelques invités de marque : David Didelot, Norbert Moutier, Pascal Françaix, Jérôme Vincent, Rodolphe Laurent,  Jérôme Pottier, Frédéric Matthieu...
Pour éviter de se ficher des agrafes dans les phalanges, cette réédition bénéficiera d'un dos collé-carré. Pour le reste, rien n'a été changé ou presque. Les photocopies devraient être un peu moins baveuses tout de même.
Si ça vous tente, c'est par ici. 
Le prix est bien entendu frais de ports et frais de paypal inclus.
C'est en stock !!



1 commentaire: